Votre enfant a une intolérance ou une allergie au lactose ?

lait-intolerance-lactose

L’OMS estime qu’en 2050, la moitié de la population mondiale sera allergique. Hier, les problèmes d’intolérance et d’allergie ne touchaient qu’une minorité. Aujourd’hui, cela devient commun. Un problème de plus en plus récurrent chez les plus jeunes, l’intolérance ou l’allergie au lait, au lactose. Ce fameux lactose si souvent prôné dans les publicités pour ses ” vertus et pour bien grandir ” devient aujourd’hui l’ennemi numéro un de nombreuses familles. On vous en dit plus sur le sujet dans cet article.

Allergie vs Intolérance lactose

Il faut déjà faire la distinction entre les deux car ce sont deux phénomènes distincts. L’allergie au lait est due à une réaction immunitaire du corps aux produits laitiers contrairement à l’intolérance qui elle est due à un déficit d’enzyme appelé la lactase. Cette enzyme sert à digérer le principal sucre du lait, le lactose.

Les symptômes de l’allergie et de l’intolérance se ressemblent beaucoup, mais comme nous sommes tous uniques, il y a des variations entre chaque personne. En cas de doute consultez un médecin, allergologue ou gastro-entérologue.
L’intolérance : Il existe des degrés différents de seuil de tolérance pour chaque personne souffrant d’une intolérance, de faible à sévère.

Les symptômes de l’intolérance sont principalement :

  • Un excès de gaz intestinaux et gargouillis
  • Des sensations de ballonnement abdominal
  • Des crampes et douleurs abdominales
  • La diarrhée et des vomissements
  • Mais aussi dans certains cas sévères on retrouve des troubles ORL, une fatigue chronique, des douleurs aux articulations et un amaigrissement.


Les symptômes de l’allergie :

Les symptômes de l’allergie aux protéines de lait peuvent être très graves. Ils peuvent conduire un enfant à être victime d’un choc anaphylactique et cela peut être mortel. Ils s’accompagnent souvent de problèmes ORL tels qu’une congestion nasale, de l’asthme ainsi que des symptômes gastro-intestinaux comme des gastro-œsophagiens, des douleurs abdominales, des coliques, des ballonnements, de la diarrhée, une présence de sang dans les selles et une perte de poids mais aussi des problèmes dermatologiques comme de l’eczéma et de l’urticaire.

L’âge est souvent pris en compte pour le diagnostic de l’allergie ou de l’intolérance. Car souvent si c’est une allergie dès la naissance elle peut disparaître avec l’âge. Dans le cas de l’intolérance, elle peut aussi être passagère si votre enfant à commencer à être intolérant après une gastro-entérite, une infection par parasite ou d’une maladie chronique comme la maladie cœliaque qui aurait pu endommager ses intestins.

Quel quotidien est possible sans lactose ?

Il faut, dans un premier temps, apprendre à faire ses courses sans lait. Plus compliqué qu’il n’y paraît, voici nos astuces.

Dans quels produits, il y a le plus de chances de retrouver du lait ?

J’ai fait une liste pour les personnes qui souhaitent savoir où se cache le lait :

  • Pains et viennoiseries
  • Hot-dog et hamburger
  • Pâtisseries
  • Gâteaux et desserts
  • Pâtes à tartiner ou crèmes de fruit (ex: Lemoncurd)
  • Sorbets et glaces
  • Mélanges pour pâtisseries
  • Boissons instantanées (thé glacé, café, …)
  • Boissons énergisantes ou smoothies
  • Céréales petit-déjeuner et muesli
  • Pizzas ou poêlés congelés
  • Soupes industrielles et déshydratées
  • Assaisonnements de salades
  • Épices ou mélanges d’épices
  • Sauces et bouillon cubes
  • Gâteaux apéritifs et chips
  • Purée de pommes de terre en poudre
  • Certaines margarines
  • Viandes froides ou marinées et viandes cuisinées
  • Charcuteries
  • Viandes transformés ex : kebab, saucisses et merguez, farces etc…

Médicaments :

Beaucoup de médicaments contiennent du lait (20% des médicaments) souvent c’est à cause de l’enrobage. De plus, on en retrouve énormément dans des médicaments tels que les anti-allergiques, les contraceptions, ou même en homéopathie. Vérifiez toujours avec votre pharmacien ou votre médecin.

Peut-on consommer du lait ou produits sans lactose ?

Pour les allergiques, c’est totalement interdit ! Les intolérants au lactose, eux, ont chacun leur seuil de tolérance mais pour d’autres qui ont une intolérance sévère ou également une intolérance aux protéines de lait, c’est aussi à proscrire !

Quelles sont les dénominations cachées du lait ?

Et oui le lait n’apparaît pas souvent sous sa dénomination connue : lactose… Ça serait trop facile ! Il faut donc aussi faire attention à ces termes : Albumine, babeurre, yaourt, galactose, globuline, graisse Butyrique, lactalbumine, lactitole (E966), lactoglobuline, lactoferrine, petit-lait, poudre de lait, lactosérum, sérum lactique, protéines de lait. Mais aussi caséine, caséinate ou arôme naturel ! Un vrai casse-tête.

Quels produits de substitution peut-on consommer si on est allergique ou intolérant au lactose ?

ATTENTION CES PRODUITS NE SONT EN AUCUN CAS A REMPLACER LORSQU’IL S’AGIT D’UN BÉBÉ, SI VOTRE BÉBÉ SOUFFRE D’ALLERGIE OU D’INTOLÉRANCE AU LAIT, VEUILLEZ IMPÉRATIVEMENT VOUS RÉFÉRER A UN MÉDECIN.
Je vous propose ici des produits pour remplacer ceux qui sont laitiers.

  • Remplacez le lait par des boissons végétales tels que Le lait d’amande, le lait de soja, le lait d’avoine etc… ( je vous conseille ceux enrichis en calcium)
  • Pour le beurre, préférez les huiles végétales, pour vos pâtisseries vous pouvez maintenant trouver des margarines 100% végétales ou bien utilisez de l’huile de coco.
  • Au lieu de la crème, utilisez de la crème végétale que vous pouvez retrouver en grande surface ou magasin bio, sinon pour une chantilly optez pour de la crème de coco réfrigérée.
  • Concernant le fromage, aujourd’hui avec l’essor des produits Vegan / Végétaliens (et pas végétarien) vous devriez trouver votre bonheur, sinon petite astuce : par exemple, vous souhaitez donner un semblant de goût de fromage à votre béchamel ? Rajoutez des paillettes de levure de bière ! ou bien si votre enfant raffole du fromage vous pouvez acheter des arômes, attention toutefois à vérifier qu’ils ne contiennent pas de produits laitiers !

Tous ces produits ne remplacent pas forcément les minéraux ou vitamines que contiennent les produits laitiers, veillez à ce que votre enfant ait une bonne alimentation et ne soit pas carencé !

Comment faire pour les repas en extérieur ?

  1. En famille ou amis : Expliquez l’allergie ou intolérance de votre enfant, proposez de passer en cuisine pour aider la personne qui prépare à manger. Demandez gentiment si vous pouvez regarder les étiquettes des produits pour être sûre qu’il n’y ait pas de soucis. Si c’est trop difficile emportez le repas de vos enfants ou bien un plat ou dessert pour que la personne ne se sente pas trop stressée par la tâche que vous lui demander de faire.
  2. Au restaurant: Demandez toujours si le restaurant à une carte des allergènes, cela vous permettra de savoir ce que vos enfants peuvent manger ou non. Si le restaurant n’a pas cette fameuse carte, demander au cuisinier directement ce que vos enfants peuvent manger en précisant qu’ils ne peuvent pas manger telle ou telle chose. Pour une intolérance au lactose sévère, demandez un plat sans Yaourt, beurre, crème, fromage ou lait. Pour une allergie au lait préférez les restaurants spécialisés, par exemple Vegan ou sans allergène, de plus en plus de personnes se spécialisent à cause ou grâce à l’explosion des allergies / intolérances.
  3. A l’école: Si vous avez trop peur que votre enfant soit malade ou fasse un réaction immunitaire, préparez lui son déjeuner et ses en-cas. Il vous dans ce cas faudra remplir un PAI, un projet d’accueil individualisé. Sinon, vous pouvez toujours demander à rencontrer le cuisinier et informer le personnel de l’école si c’est eux qui cuisinent dans l’établissement.

Recette de dessert sans lactose et gourmande :

Je vous partage une de mes recettes favorites qui colle parfaitement avec la saison ! A faire pour vos enfants qui présente ou non une intolérance au lactose. De plus vous pouvez vous amuser à changer les fruits cela reste une base, en été par exemple j’aime remplacer la pomme par des fraises ou des framboises !

Tarte aux pommes

Pour la pâte sablée :

Utilisez une pâte sablée du commerce sans additifs sinon utilisez la recette disponible sur Marmiton et remplacez simplement le beurre par du beurre végétal ou de l’huile de coco si vous aimez, ou encore par de la margarine à pâtisser trouvable facilement en grande surface. Pour le citron, à vous de voir sinon ce n’est pas obligatoire mais cela se marie très bien.

Faîtes cuire la pâte sablée à blanc et réservez pour la suite.

Pour les pommes : Choisissez 4 à 5 belles pommes de saison comme la Golden, Bio de préférence. Épluchez et coupez vos pommes en tranches de 5mm environs.

Pour la crème pâtissière :

  • 2 œufs
  • 2 jaunes d’œufs
  • 60g de farine
  • 150g de sucre
  • 1/2 litre de lait végétal. (Moi j’utilise 250ml de lait de soja Alpro nature et 250ml de lait de cajou non sucré Bjorg, mais vous pouvez tout à fait utiliser ce que vous souhaitez)
  • 1 sachet de sucre vanillé ou vraie vanille infusée dans le lait chaud.

Recette :

Pour la recette, c’est très simple : mélangez tous les ingrédients dans votre casserole puis cuire et mélanger jusqu’à épaississement de la crème pâtissière ( environ 8 min à feu moyen) après épaississement, coupez le feu puis continuez à mélanger à l’aide d’un fouet pour éviter que cela n’accroche.
Une fois que votre crème pâtissière à légèrement refroidi, versez la préparation sur la pâte sablée cuite à blanc puis déposez les tranches de pommes sur le dessus en éventail en commençant par l’extérieur puis inversez le sens de l’éventail à chaque cercle enfin saupoudrez très légèrement et vaguement de cassonade.
Pour la cuisson : 30- 40 min selon votre four à thermostat 6 (180°C)
Surveillez jusqu’à que vos pommes soient bien dorées.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire