Les douleurs de croissance chez l’enfant

douleurs-croissance

De l’enfance à l’adolescence, le corps humain subit de nombreuses modifications physiologiques. Notre enfant grandit et vite. Pendant ce processus, certaines douleurs surviennent surtout à certaines périodes. Il s’agit des douleurs de croissance.

Que faut-il savoir à propos des douleurs de croissance chez l’enfant ?

Pendant qu’un enfant grandit, son corps entier ne progresse pas au même rythme. Cela se remarque distinctement au niveau des os et des muscles. En réalité, les os ont un développement supérieur à celui des muscles. Ils grandissent plus vite que les tendons et les ligaments. Cela implique que les muscles sont la plupart du temps sous tension. Lorsque le développement du corps est rapide et que votre enfant a une pratique sportive importante, il en résulte des douleurs de croissance.

Ces dernières surviennent la nuit, car c’est en dormant que le corps grandit. Les douleurs de croissance sont réputées pour affecter les membres inférieurs et supérieurs. Cependant, elles apparaissent souvent au genou. Cela est tout à fait normal, car les muscles des jambes sont dotés d’une grande force et sont très utilisés pendant que nos petits sont en éveil.

Les douleurs de croissance surviennent-elles à des moments spécifiques ?

Oui puisque la croissance infantile ne se réalise pas uniformément. Cette dernière a tendance à être plus rapide pendant les 5 premières années de vie du bébé. Son rythme diminue au cours des 5 autres années qui suivent. Il a même été démontré que l’enfant gagne 0,5 cm en taille par mois pendant cette période.

À la préadolescence, la croissance reprend de plus belle avec une forte intensité, ce qui fait que l’enfant gagne environ 2 cm tous les mois. Il s’agit là d’autant de périodes de croissance au cours desquelles les enfants éprouvent des douleurs de croissance plus ou moins douloureuses. Par conséquent, ces maux ne sont pas de nature chronique. D’après les observations faites par les scientifiques, ces douleurs surviennent puis disparaissent au bout de quelques semaines.

Quelle est la réaction à avoir en cas de douleur de croissance chez son enfant 

Bien qu’elles soient bénignes, elles suscitent de l’inquiétude chez certains parents et enfants. En effet, cette douleur peut aller jusqu’à réveiller votre enfant pendant la nuit. Vous pouvez pour le soulager, le masser avec des huiles neutres ou une crème hydratante. Veillez à ce qu’il boive suffisamment la journée. Prévoir des temps de grasse matinée s’il est dans une période plus intense qu’une autre. Contactez votre pédiatre si vous vous inquiétez.

De manière générale, il n’est pas conseillé d’auto médicamenté l’enfant lorsqu’il est en proie à des douleurs de croissance. Cela est inutile puisque ces dernières disparaîtront aussi vite qu’elles sont arrivées. Pour réduire la fréquence des douleurs de croissance, votre médecin ou kinésithérapeute peut apprendre à votre enfant à pratiquer son activité sportive favorite de manière plus douce. Cela protégera ses articulations.

Avec mon fils, nous lui avons raconté une petite histoire de lutins en lui disant que de petits lutins viennent la nuit pour lui tirer les jambes. (Il sait que c’est une histoire inventée par ma mère à la base quand j’étais petite. ) Cela le rassure de pouvoir en parler et régulièrement je lui demande si les lutins sont passés. Dédramatiser cette période lui permet de mieux la vivre.

Sachez dans tous les cas que c’est normal.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire