Éducation bienveillante : Qu’est ce que c’est ?

éducation-bienveillante

Éducation bienveillante : élever nos enfants aujourd’hui est un peu compliqué. Nous vivons dans des sociétés en perpétuel mouvement. On doit sans arrêt s’adapter, essayer de tout contrôler tout en sachant que ce n’est pas possible. En tant que maman, on doit vraiment être au top partout : au travail, dans son couple et avec ses enfants. Sauf qu’à un moment donné, on n’a pas reçu le guide de la maman parfaite et des enfants parfaits. Le e-book n’existe toujours pas. La méthode infaillible qui ferait de nos bambins de futurs êtres heureux et bienveillants. De plus, on doit souvent s’éloigner de la manière dont on a été éduqué soi-même. Nos arrières grands-parents, nos grands-parents et nos parents ne sont pas des modèles que l’on peut copier à tout va.
En effet, la fessée, les punitions, le coin, les cris… ne sont plus à l’ordre du jour.

enfant-heureux
Vonlanthen

Aujourd’hui, on doit faire preuve de bienveillance avec nos enfants sans avoir vraiment connu ça. Du coup, on essaie, on fait comme on peut… Je vous explique dans cet article en quoi consiste l’éducation bienveillante, celle qu’on essaie de mettre en place tous les jours avec nos enfants. Je vous rassure de suite, on crie parfois. Personne n’est parfait! On fait comme on peut ! Et surtout on fait tous du mieux qu’on peut.

Pour en finir avec cette introduction, je dirai qu’être bienveillant avec ses enfants, c’est aussi être bienveillant avec soi-même. Ne l’oubliez jamais.

Éducation bienveillante : en quelques mots

Qu’est-ce que l’éducation bienveillante ? Pour pouvoir l’appliquer, il faut pouvoir comprendre c’est.

L’éducation bienveillante remet au centre la relation parents / enfants. Il n’est plus question de parents tout puissants et d’enfants qui obéissent au doigt et à l’œil. L’enfant est considéré comme un être humain à part entière. Le respect mutuel, la confiance et la valorisation sont au cœur de cette éducation. On s’exprime bien, on prend le temps d’expliquer les choses, on n’a pas recours aux violences physiques, on prend le temps d’écouter l’autre, de recevoir ses émotions. On l’accompagne aussi.

education-enfants

Imaginez-vous à la place de ce petit bébé. Il arrive dans un corps qu’il ne maîtrise pas, il est dans un environnement nouveau, il y a du bruit, des odeurs, beaucoup d’informations…. Que feriez-vous ?

Imaginez-vous à la place de cet enfant qui est plein d’énergie, qui veut faire ce qui l’entend, qui a besoin de liberté, de s’exprimer, de se défouler et qui est face à un rythme de vie hyper calibré, avec des temps pour tout, avec des personnes qui leur disent sans arrêt ce qu’il faut faire ou pas. Que feriez-vous ?

C’est à ce moment-là où j’ai vraiment considéré l’éducation de mes enfants d’un autre œil. J’avais mes fantasmes de maman et j’avais la réalité. En me mettant à leur place, je comprends parfaitement qu’il nous faut énormément communiquer pour leur expliquer pourquoi les choses sont telles qu’elles sont. Leur inculquer de vraies valeurs pour qu’ils puissent faire ensuite leurs propres choix quand on n’est pas là. On ne fait pas tout ce qu’on veut mais on comprend pourquoi on fait les choses. On donne du sens.

Comment la mettre en pratique ?

Il y a plein de livres à ce sujet. Je vous en parlerai peut-être plus en détails un jour. Mais si je devais résumer en quelques points, ça serait :

Aimer son enfant et lui dire

education-positive-amour

Cela paraît logique mais pas pour tous. Mon père est de l’ancienne génération. C’est le meilleur papa du monde. Par contre, dire « je t’aime » à son enfant ne se « faisait » pas. Du coup, j’ai longtemps voulu lui prouver des choses, lui prouver que j’étais forte comme un garçon ect… En fait, j’ai compris avec les années qu’il m’aime telle que je suis mais mon esprit d’enfant très imaginative pensait le contraire. Donc dites à vos enfants  » je t’aime  » des milliers et des milliers de fois. Qu’il sache que vous êtes là pour lui et que vous ferez tout pour lui. Cela le sécurisera et lui permettra de s’épanouir.

Être à l’écoute de son enfant ( même les bébés s’expriment )

Votre enfant s’exprime. Il va mettre du temps à parler mais il s’exprime. Prenez le temps de l’écouter avec bienveillance. Ne formulez pas les phrases à sa place, ne vous moquez pas, écoutez-le. Et répondez avec sérieux à ces demandes. Il a besoin de savoir qu’il peut tout vous dire. Etre bienveillant ne signifie pas qu’on va dire oui à toutes ses demandes. Bien au contraire, il ne faut pas. Apprendre la frustration, c’est bien aussi. Mais c’est expliqué pourquoi oui ou pourquoi non et le laisser ensuite vivre son émotion. Il n’est pas content. Il pleure. Ne vous énervez pas. Moi aussi, j’ai envie de pleurer quand je vois le prix du sac de marque que je veux et que je refuse de m’acheter vu le prix. En tant qu’adulte, j’ai appris à ne pas me rouler parterre dans le magasin en hurlant. Comment j’ai appris cela ? Parce que j’ai hurlé plusieurs fois pour avoir certains jouets au magasin et je ne les ai pas eus.

Toutes les expériences permettent d’apprendre.

Adapter son environnement à la vie familiale ( facilitez vous la vie et celle de vos enfants )

Les enfants ont un besoin accru d’autonomie et une soif d’apprendre sans limite. Ne les limitez pas. Adaptez votre environnement à leur stade d’évolution. Déposez des marches pieds là où il faut. Triez les espaces encombrés pour qu’ils puissent accéder à ce qu’il leur faut sans tout faire tomber. La méthode Montessori vous donne de nombreuses pistes pour adapter votre monde à celui d’une famille.

moment-en-famille

Créer un espace sécurisé chez vous pour votre famille

Cela signifie sans danger physique bien sûr mais aussi sans danger psychologique, on traverse tous des mauvaises passes avec son conjoint. Instaurez une règle, ne discutez de cela que lorsque vous êtes seuls touts les deux. Les enfants ont souvent les oreilles qui traînent comme j’ai bien dire à mes petits.

Prenez soin de votre intérieur, créez un espace où vous vous sentez bien ou votre famille se sent bien pour que les moments en famille soit un plaisir et que cela renforce vos liens.

education-bienveillante-famille

L’éducation bienveillante, ça marche aussi pour vous

C’est quelque chose que j’ai eu du mal à mettre en place. Prendre soin de moi, ne pas trop m’en demander, m’accorder du temps, me laisser vivre et accueillir mes émotions… A vouloir sans arrêt faire mille choses et à aller vite, toujours plus vite. On se met de plus en plus la pression et on s’oublie. On est une machine. Dès le matin, mon premier réflexe, c’est mettre en route la machine à laver, nettoyer les sanitaires, préparer les petit-déjeuners sains et équilibrés, les vêtements et sacs des petits…. Mais à quel moment, j’existe ?

Dans ma vie, ça a été longtemps un seul et même groupe : les enfants et moi. Personne ne nous considérait comme des individus distincts. Aujourd’hui, je fais des choses seules et mes enfants aussi. On a chacun nos goûts donc on a des moments en famille qu’on apprécie et on a aussi des moments à nous qu’on apprécie. J’avoue que c’est plus facile à faire aujourd’hui que mes enfants ont 4 et 7 ans que quand ils étaient tout petit.

Et vous ? Quel est votre façon de voir l’éducation bienveillante ?

Aucun commentaire

Laisser un commentaire