Comment colorer ses cheveux naturellement ?

comment-colorer-ses-cheveux-naturellement

Cela fait plusieurs mois maintenant que je colore mes cheveux naturellement en utilisant du henné et du miel. Le henné colore les cheveux et les soigne tout comme le miel. Ce sont de puissants alliés pour avoir des cheveux fortifiés et soyeux tout en les colorant. Le henné est une plante que l’on va sécher et broyer pour en faire une fine poudre. En achetant un produit Bio, vous avez l’assurance que le produit est naturel sans ajout de matières nocives pour la santé. Je vous parle régulièrement sur les réseaux sociaux de mes colorations naturelles. Cela est venu après mon changement de routine pour mes cheveux en août dernier. Je fais donc cet article pour compiler toutes les informations que je vous ai données. En espérant que cela va inspirer certaines d’entre vous. Si vous utilisez le henné ou si vous vous lancez, n’hésitez pas à laisser un commentaire avec votre retour d’expérience pour inspirer les autres.

Pourquoi passer à la coloration naturelle au henné ?

Si vous prenez soin de vos cheveux, vous avez peut-être remarqué que les colorations à répétitions abîment vos cheveux, les sensibilisent. Ayant quelques cheveux blancs, je fais des couleurs régulièrement. Pour protéger mes cheveux, contribuer à leur donner de la force et de la brillance, la couleur au henné est devenue une évidence pour moi. Laissez parler votre créativité, faites des mélanges et créez votre propre couleur de cheveux naturelle.

En effet, on a tendance à croire que le henné va colorer nos cheveux en orange et qu’on va se transformer en Fifi Brin d’acier ou Poil de carotte du jour au lendemain. Pas du tout, le henné permet de réaliser des nuances du cuivré au rouge. Vous pouvez donc arborer un très beau roux. Mais pas seulement, car mélangé à d’autres poudres, il peut décliner une palette de couleurs pleine de nuances.

Ce n’est pas pour vous si vous cherchez des couleurs comme blond platine ou des couleurs particulières. De plus, on n’est pas toujours sûre du résultat à 100 %. Cela varie selon les nuances, votre base. Le résultat m’a toujours plu mais il ne faut pas avoir une idée exacte de la couleur que l’on souhaite plutôt une envie globale, roux, brun, châtain clair ou foncé… La couleur est naturelle sans ammoniaque et elle fait du bien à votre cuir chevelu et à vos pointes.

Quels hennés choisir ?

Le henné est un arbuste épineux utilisé dans les teintures corporelles ou encore capillaires. On attribue aussi des vertus thérapeutiques à son utilisation régulière. Premier conseil, éviter les hennés vendus sur les marchés où la traçabilité est difficile. Préférez une marque connue, gage de sérieux.

Personnellement, pour choisir ma coloration, je vais sur le site d’Aroma-zone. Vous verrez vous aurez pour chaque henné, la couleur de base de votre cheveu et une idée de ce que cela peut donner. Comptez une dizaine d’euros pour 6 mois de coloration au minimum.

J’utilise le henné d’Égypte, très roux pour l’automne.

Pour l’hiver, j’utilise le henné du Rajasthan plus foncé associé au Katam pour un châtain foncé qui tend vers le marron.

Et dès le printemps / été, j’utilise du miel de Manuka ( une cuillère) mélangé à de l’eau minéral dans un spray que j’utilise sur les cheveux autour de mon visage et sur mes pointes pour les éclaircir. Ça me permet aussi d’avoir des nuances que j’apprécie particulièrement. Cela fonctionne super bien et c’est naturel pour éclaircir vos cheveux en beauté. Vous pouvez utiliser tout type de miel pour arriver à ce résultat. On recommande du miel foncé pour éclaircir plus rapidement.

Comment l’appliquer ?

Lorsque vous changez de couleur, effectuez tout d’abord un test sur une mèche. Obligatoire si vous avez une base claire pour éviter les mauvaises surprises. Portez de vieux vêtements car le henné tâche.

Le henné étant un soin, vous pouvez vous laver les cheveux avant votre pose et poser votre henné sur cheveux mouillés ou secs. Ne mettez pas d’huile sur vos cheveux pour que le henné puisse se fixer librement sur votre cheveu.

Pour la pose, colorez toute votre chevelure en faisant du mèches à mèches. Portez ensuite une charlotte pendant la moitié du temps de pose et ensuite, laissez sécher à l’air libre.

Ensuite, faites seulement vos racines toutes les 3 semaines.

Pour le préparer, mélanger votre henné à du yaourt et de l’eau chaude mais pas bouillante. Il faut mieux utiliser des ustensiles en bois ou en plastique car le fer oxyde la poudre de henné.

Grâce au yaourt, vos cheveux seront hydratés. Faites ensuite un masque après votre shampoing habituel. Pas besoin de shampoing lors de ce premier lavage. Les fois suivantes, faites un masque avant shampoing à base de yaourt et un masque ou après shampoing après votre shampoing. Il faut prendre soin de vos cheveux pour avoir une chevelure de rêve. Les résultats se feront voir rapidement et votre cuir chevelu sera beaucoup moins irrité qu’avant.

Il faut savoir que le henné s’oxyde avec l’air. Vous n’aurez donc pas le résultat de votre couleur définitive directement. Il faut attendre 48h. Vous ne devez pas vous laver les cheveux pendant ce laps de temps sous peine que votre couleur dégorge.

Vous pouvez aussi colorer vos sourcils en appliquant délicatement le henné et en laissant poser pendant 10 minutes. Je le fais systématiquement.

Quel est le temps de pose ?

Cela dépend de l’intensité que vous recherchez et de la couleur, cela varie entre deux heures et une nuit selon les instructions liées au produit que vous avez achetées. Même si je ne vous conseille pas de laisser le henné séché sur votre tête. J’ai remarqué que cela asséchè le cheveu.

Pour ma coloration végétale auburn de l’automne, je laisse poser le henné d’Égypte 2 heures. Pour mon châtain, je laisse le henné du Rajasthan 2 heures, puis le Katam 2 heures aussi. Vous pouvez mélanger les deux et laisser poser deux heures. Il faudra tout de même répéter l’application plusieurs fois si vous avez de nombreux cheveux blancs et entretenir votre couleur tous les deux mois.

Faut-il l’appliquer régulièrement ?

Cela dépend de votre base, les couleurs chimiques tiennent plus longtemps que les couleurs naturelles au henné. Mais voyez votre coloration comme un soin et finalement, faire ses racines tous les mois ne devient plus un problème. Pour les longueurs, il vaut mieux espacer vos colorations naturelles tous les deux mois si vous ne souhaitez pas alourdir vos cheveux. Et au contraire, si vous trouvez vos cheveux trop volumineux, le henné va pouvoir vous aider à le diminuer en l’appliquant tous les mois.

Est-ce que cela assèche les cheveux ?

Non, cela n’assèche pas les cheveux en mélangeant à un yaourt. Vous pouvez aussi ajouter de l’eau infusée au thé ou encore quelques gouttes d’huiles si vous voyez que vos cheveux ont besoin de plus de nourriture.

Les bienfaits de la coloration naturelle au henné sont multiples :

  • réguler l’excès de sébum
  • stimule la pousse des cheveux
  • fortifie et gaine le cheveu
  • élimine les pellicules

Peut-on être sûre de la couleur qu’on va avoir ?

Comme je vous l’ai dit, il faut avoir une idée globale de ce que l’on veut et de la patience. Clairement, j’ai souvent des compliments sur ma couleur. Alors que parfois, loin d’avoir fait une teinture capillaire, j’ai juste passé un coup de spray au miel pour me faire quelques mèches plus claires. Ce sont des petits changements qui me font du bien et qui n’abiment pas mes cheveux.

Les inconvénients selon moi ?

Les deux inconvénients sont le lavage et l’impossibilité de faire un lissage ou défrisage derrière.

Le lavage car en mettant beaucoup de henné, la première fois, j’ai bouché ma douche. Il a fallu quelques semaines pour que cela se débouche seul.

J’ai l’habitude des lissages brésiliens. Je ne laisse jamais ma crinière en liberté. Sauf que là, obligée de se passer de lissage, car le henné gaîne tellement le cheveux que si on applique ce type de produits chimiques, on risque de brûler complétement son cheveu. Faites donc attention avant de vous lancer, le coiffeur ne pourra pas vous décolorer les cheveux derrière du henné ou utiliser des produits trop chimiques.

Alors prêtes à vous lancer et à passer à la coloration naturelle ?

Pour de bons conseils pour améliorer votre vie de famille, abonnez-vous à la newsletter du blog.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire